C’est suite à la crise immobilière et financière de 2008 que le phénomène des mini-maisons naît aux États-Unis.  Dire adieu à l’hypothèque de 25 ans et embrasser la liberté, voilà le rêve de ceux qui font le grand saut !  Peu dispendieuse, cette mignonne habitation de faible superficie est un défi d’aménagement où chaque centimètre compte.  La mini-maison inspire un mode de vie plus simple qui gagne de plus en plus d’adeptes au Québec.  Elle se décline en différents concepts : en bois, usinée ou préfabriquée, faite à partir d’un conteneur recyclé, sur roues, etc.  Après le web et les émissions de télé, la voici dorénavant présente dans les salons de l’habitation et comme tête d’affiche d’un festival!

source

Pourquoi un tel engouement ?

Qui ne rêve pas d’avoir plus d’argent dans ses poches, d’avoir moins besoin de travailler et d’avoir plus de temps ?  Ses plus grandes qualités sont : un faible coût d’achat, des dépenses courantes moins élevées, ainsi qu’un faible entretien.  Qu’on soit une jeune famille, un adepte de plein air, un amant de la nature ou bien un retraité, la mini-maison détient d’irrésistibles atouts pouvant séduire un large public.

Elle évoque la quête d’un style de vie libre et d’une plus grande liberté financière.  Plus qu’une modeste résidence, on l’utilise comme chalet de campagne, maison d’amis ou caravane.   Certes l’idée de construire une petite demeure n’est pas neuve, ce qui est relativement neuf, c’est le goût d’avoir son chez-soi dans un milieu paisible, isolé du reste du monde.

Et que dire de son séduisant volet écologique qui plaît à plusieurs.  Sa construction requérant moins de matériaux, ses faibles dépenses énergétiques et sa petitesse en-soi qui freine l’accumulation frénétique d’objets, la rendent plus écolo que la maison traditionnelle.  Le seul hic est qu’on privilégie son implantation à l’extérieur des villes ce qui favorise davantage l’étalement que la densification urbaine, et amoindri  en quelque sorte l’aspect écoresponsable de la mini-maison.

source

L’espace, un défi en soi !

Vivre dans une mini-maison  s’avère souvent plus facile en théorie qu’en pratique, car le manque de place occasionne quelques fois des frictions menant à un fort désir d’avoir son propre espace personnel.  Contrairement à une habitation traditionnelle, c’est donc souvent à plus court terme qu’on opte pour une mini-maison.  Au fil du temps, la vocation de ce type d’habitation risquera de changer.  À titre d’exemple, une mini-maison pour jeune couple initialement acquise comme résidence principale, qui avec l’arrivée d’enfants devient  trop petite pour une famille.  Le beau côté c’est qu’on pourra toujours la métamorphoser en chalet qu’on fréquentera les week-ends !

source

Les obstacles et contraintes

Vous souhaitez construire ou acquérir une mini-maison, alors sachez que même si celle-ci est abordable, des obstacles d’ordre financiers peuvent survenir.  Certaines institutions bancaires sont réticentes à accorder un prêt hypothécaire pour des maisons d’aussi petite taille.  En cas de refus, reste à se tourner vers des options plus coûteuses comme une marge de crédit ou un prêt personnel, dont les taux d’intérêt dépassent largement ceux des prêts hypothécaires.

Un autre obstacle est de trouver une municipalité acceptant les mini-maisons, car elles sont plutôt rares. Là où elles sont permises, c’est que les municipalités ont adapté leurs réglementations en matière de zonage, de lotissement, de permis et certificats.  Il faut savoir qu’un certain pourcentage d’occupation du terrain est souvent nécessaire, qu’on peut exiger que votre mini-maison ait pignon sur rue et qu’une largeur minimale de façade soit respectée.  Parfois des exigences en rapport avec les fondations de maison existent, à titre d’exemple ce n’est pas partout qu’on accepte les pieux vissés.  Enfin, certaines villes tolèrent la présence des mini-maisons sur roues tandis que d’autres sont inflexibles et les assimilent à des roulottes. Un conseil avant de débuter votre projet, prenez le temps de vérifier la réglementation en vigueur, cela vous épargnera de mauvaises surprises.

 

source

Une offre grandissante sur le marché 

À l’extérieur des villes, de nouveaux développements pour mini-maisons voient le jour.   On projette même la création d’ensembles résidentiels articulés autour de jardins communautaires.

Signe de popularité grandissante, l’offre de mini-maisons est en hausse.  Aujourd’hui plusieurs municipalités ont emboité le pas à celle de Lantier pour accueillir les mini-maisons chez elles.   Des promoteurs ont flairé l’affaire et les constructeurs de maisons usinées québécoises se sont aussi lancés dans ce marché.  Charlevoix, n’échappe pas à la tendance, puisqu’un projet de mini-maisons a vu le jour à Baie-Saint-Paul en 2016.   Le Village Sport Nature est au cœur du Domaine Charlevoix dans un secteur forestier.  Certains terrains possèdent des droits de location touristique et les mini-maisons proposées sont l’œuvre de ProFab.

Un rendez-vous à ne pas manquer

La 3e édition  du festival des Mini-maisons reviendra les 12 et 13 août 2017 au Vieux-Port de Montréal.  Les deux premières éditions se déroulèrent à Lantier dans les Laurentides et accueillirent plus de 13 000 visiteurs.  J’invite les curieux à visiter le www.festivalminimaisons.quebec  et vous laisse sur un extrait de ce qui vous attend !

Lors de l’édition 2017, les visiteurs :

  1. verront des maisons modèles;
  2. découvriront des produits et des services connexes à l’habitation, sobre et abordable, offerts par les exposants;
  3. en apprendront davantage sur :

* l’autonomie domiciliaire : modes de construction (auto-construction, construction en atelier et sur chantier), accès au financement (prêt hypothécaire, solutions alternatives de financement), autonomie énergétique (habitations solaires passives, énergie solaire photoélectrique, chauffage d’appoint);

* l’autonomie économique : activités économiques liées à des projets écologiques de mini-maisons.

D’autres conférences et ateliers, portant sur la revitalisation de municipalités par des projets domiciliaires de mini-maisons ainsi que portant sur des occasions d’affaires relatives à des projets immobiliers de petites maisons, seront confirmés dans les prochaines semaines.

source